Principe

Effectuer une apnée en expirant continuellement de petites bulles.

Déroulé détaillé

En piscine, nager en apnée au fond du bassin sur une certaine distance (12 mètres, 25 mètres voire plus) tout en expirant progressivement de petites bulles tout au long du parcours. C’est la méthode « champenoise ». 😊

On peut faire l’exercice plusieurs fois de suite afin de trouver le bon débit d’expiration permettant d’expirer continuellement sur la longueur du parcours, ni trop (et ne plus avoir d’air), ni pas assez (et arriver au bout avec encore beaucoup d’air dans les poumons).

Sécurité

En général, une des consignes de sécurité en apnée est de ne jamais expirer. En effet, un apnéiste qui commence à lâcher de l’air – surtout en fin de bassin (pour les apnées horizontales) ou à la remontée (pour les apnées verticales) – est un apnéiste en difficulté, qui risque de tomber en syncope. Dès qu’un individu commence à expirer en fin d’apnée, celui ou celle qui assure la sécurité devrait intervenir.

Pour cet exercice, il convient de prévenir les plongeurs qui assurent la surveillance que la règle est caduque, mais que l’attention ne doit pas baisser pour autant. Il faut continuer de guetter les autres signes habituels de problème : accélération en fin d’apnée ou au contraire immobilisme, gros lâcher de bulles, soubresauts, tremblements.

De plus :

Apnée champagne
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.