Voir aussi : Il n’y a pas de texte réglementaire encadrant l’écriture des plongées dans le carnet de plongée.

Il n’y a pas de texte réglementaire encadrant les informations à entrer dans le carnet de plongée. De nombreux formats existent, offrant plus ou moins de cases à remplir.

L’usage veut d’entrer au minimum les informations suivantes :

  • Profondeur maximale
  • Durée de plongée
  • Date
  • Site de plongée
  • Validation (lorsque c’est possible)
  • Évènements particuliers : accident arrivé à soi-même

Les informations suivantes peuvent y être ajoutées par souci de tracer sa progression :

  • Lestage utilisé, et paramètres à mettre en regard : épaisseur de la combinaison, eau salée ou eau douce, poids du matériel annexe (lampe torche, appareil photo, caméra, etc.), taille du bloc (12L, 15L, bi, etc.)
  • Température de l’eau (en surface et au fond), et paramètres à mettre en regard : type, épaisseur et taille de la combinaison, sous-combinaison éventuelle (shorty), gants et chaussons, sensation de confort ou de gêne (l’objectif étant de connaître le plus précisément possible ses besoins en habillement en fonction des conditions)
  • Paliers réalisés
  • Exercices réalisés et appréciation (succès et axes d’amélioration)
  • Consommation, et paramètres à mettre en regard : lestage, taille du bloc, conditions météo, sensation de froid éventuelle
Quelles sont les informations obligatoires à faire figurer dans le carnet de plongée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.