Non, détenir un instrument de chasse (arbalète, fusil) et des bouteilles de plongée est interdit par l’article le Code rural et de la pêche maritime :

I. – Sont interdits, pour l’exercice de la pêche sous-marine de loisir :
1° L’usage de tout équipement respiratoire, qu’il soit autonome ou non, permettant à une personne immergée de respirer sans revenir à la surface ;
La détention simultanée à bord d’un navire ou embarcation d’un équipement respiratoire ainsi défini et d’une foëne ou d’un appareil spécial pour la pêche sous-marine, sauf dérogation accordée par le préfet ;
3° Les engins de pêche sous-marine dont la force propulsive développée est empruntée au pouvoir détonant d’un mélange chimique ou à la détente d’un gaz comprimé, sauf si la compression de ce dernier est obtenue par l’action d’un mécanisme manœuvré par le seul utilisateur ;
4° La détention à bord et l’usage simultanés d’un appareil spécial pour la pêche sous-marine et d’un scooter sous-marin.


II. – Il est interdit aux pêcheurs sous-marins :
1° D’exercer la pêche sous-marine entre les heures légales de coucher et de lever du soleil ;
2° De s’approcher à moins de 150 mètres des navires ou embarcations en pêche ainsi que des engins de pêche signalés par un balisage apparent ;
3° De capturer les animaux marins pris dans les engins ou filets placés par d’autres pêcheurs ;
4° De faire usage, pour la pêche sous-marine, d’un foyer lumineux ;
D’utiliser, pour la capture des crustacés, une foëne ou un appareil spécial pour la pêche sous-marine ;
6° De tenir chargé hors de l’eau un appareil spécial pour la pêche sous-marine.

Code rural et de la pêche maritime, partie réglementaire, livre IX, titre II, chapitre Ier, section 5, sous-section 4

Des contrôles peuvent avoir lieu en mer. Les contrevenants s’exposent à des sanctions sérieuses.

Le but de cette réglementation sur les instruments de chasse sous-marine et les bouteilles de plongée est de protéger le milieu aquatique de la pêche intensive. Interdire entièrement la détention d’armes de chasse au côtés des bouteilles sur le bateau peut semble strict, mais il serait en fait difficile pour les autorités de contrôler l’utilisation du matériel de chasse pendant nos immersions. Pour attraper les contrevenants, il faudrait que la gendarmerie aborde les bateaux de plongeurs pendant qu’ils plongent et procède à un contrôle lors du retour en surface, mais avec le risque tout de même que les plongeurs ne lâchent leurs arbalètes dans l’eau en voyant les contrôleurs. Bref, il est plus simple d’interdire purement.

Puis-je avoir une arbalète de chasse et des bouteilles en même temps sur le bateau ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.