Outils pour utilisateurs

Outils du site


vertige_alterno-barique

Vertige alterno-barique

Le vertige alterno-barique est un trouble pouvant affecter un plongeur lorsque la pression de l'air est différente entre l'oreille moyenne gauche et l'oreille moyenne droite.

Commençant par une gêne, suivie d'une certaine désorientation, ce trouble peut évoluer en accident de plongée.

Mécanisme

L'oreille moyenne est une cavité d'air qui est séparée de l'extérieur (l'oreille externe) par le tympan, et qui est reliée aux voies aériennes par la trompe d'Eustache.

A la descente, l'augmentation de la pression absolue entraîne une augmentation de la pression exercée par l'eau sur le tympan de chaque oreille et sur les poumons. Si la trompe d'Eustache est bouchée - par des sécrétions liées à un rhume par exemple - l'oreille moyenne forme une cavité de volume relativement fixe et se retrouve alors en dépression par rapport au milieu extérieur. En réaction, le tympan se déforme (voir le mécanisme du barotraumatisme de l'oreille). Ce phénomène a lieu au niveau de chaque oreille.

Si une seule des trompes d'Eustache est bouchée (ou simplement si l'air ne circule pas aussi facilement dans l'une que dans l'autre), alors une différence de pression apparaît entre les deux oreilles moyennes. Or l'oreille moyenne est accolée à l'oreille interne, laquelle permet au plongeur de s'orienter. La différence de pression peut agir sur le système permettant l'orientation, faisant perdre au plongeur ses repères.

La gêne, voire une douleur, au niveau d'un tympan augmente encore l'effet de cette désorientation.

A la remontée, la circulation difficile de l'air dans une des trompes d'Eustache peut accentuer la différence de pression entre les deux oreilles moyennes : dans ce cas, il se peut que la situation ne s'améliore pas.

Symptômes

Les symptômes sont :

  • désorientation, perte de repères (haut et bas),
  • nausées.

Un vertige alterno-barique sérieux peut être à l'origine d'une panique, pouvant mener à une remontée rapide et à une surpression pulmonaire.

Conduite à tenir

En cas de vertige pendant la plongée, et notamment lors de la descente ou de la remontée, il faut impérativement le signaler à un autre membre de la palanquée par le signe "ça ne va pas". Cet autre plongeur (ou le guide de palanquée) doit alors entamer une remontée assistée. Il ne faut pas hésiter à remonter en surface et rassurer l'accidenté en prenant le temps de discuter, avant éventuellement d'envisager de poursuivre la plongée si la personne va bien.

Il peut arriver que la situation empire à la remontée. Si tel est le cas et si le plongeur effectuant la remontée assistée s'en rend compte, il peut être envisagé d'arrêter la remontée et attendre un instant, mais face à un début d'accident, il est généralement plus sûr de remonter.

Facteurs favorisants et prévention

Facteur favorisantPrévention
Voir les facteurs favorisants et la prévention du barotraumatisme de l'oreille


vertige_alterno-barique.txt · Dernière modification: le 15/11/2019 à 17h36 (modification externe)