Outils pour utilisateurs

Outils du site


tuba

Tuba

Le tuba est un accessoire de plongée sous-marine permettant de respirer tout en gardant le visage immergé.

Technique

Le tuba peut être utilisé en nage PMT (randonnée subaquatique et nage avec palmes) ou en nage capelée (avec un scaphandre, en surface).

Respiration

En nage avec un tuba, il est possible d'inspirer et expirer dans le tuba, ou d'inspirer dans le tuba et expirer dans le masque. L'avantage de cette deuxième technique est d'annuler l'effet de l'espace mort du tuba, en n'inspirant pas à chaque cycle respiratoire l'air situé dans l'espace du tuba que l'on vient d'expirer au cycle précédent. Ses inconvénients sont que l'expiration dans le masque le fait bourdonner et peut y créer de la buée.

Vidage du tuba

Au retour d'une apnée ou à la suite d'éclaboussures, il peut arriver que le tuba contienne de l'eau. Afin chasser l'eau de son tuba sans retirer l'embout de sa bouche, le plongeur peut alors produire un souffle fort et brusque dans l'embout, par exemple en imitant le son “t”. L'eau est expulsée par l'orifice supérieur.

Pencher la tête en arrière au moment du vidage de tuba rend la manœuvre​​ beaucoup plus facile.

Types de tuba

Rigidité du tube

Il existe des tubas rigides, très peu déformables, et des tubas flexibles, qui peuvent se plier en deux sans s'abîmer.

Le deuxième cas est utile lorsque le tuba est dédié à être rangé dans une poche de gilet de stabilisation, par exemple. Il est aussi utile lorsque le tuba est porté sous la sangle du masque, car il épouse plus confortablement la forme du visage en se déformant, à la différence d'un tuba rigide qui concentre les efforts de pression sur une surface réduite du visage.

Coude

Le coude du tuba peut être le prolongement du tube, et peut alors être rigide ou flexible.

Certains tubas disposent d'un coude annelé, offrant une grande flexibilité de mouvement de l'embout buccal.

Longueur

La longueur du tuba est généralement d'une trentaine de centimètre (coude compris).

En position de nage, l'embout buccal est immergé d'environ cinq centimètres. Le coude descend d'environ cinq centimètres supplémentaires avant de remonter. La partie émergée du tuba est d'environ vingt centimètres.

Certains tubas disposent d'un tube de longueur légèrement plus importante. Plus celle-ci est importante :

  • plus la respiration requiert d'effort (car l'air circule plus difficilement, en raison de sa viscosité),
  • plus l'effet de l'espace mort est important donc moins la ventilation est efficace (si l'on expire dans le tuba).

Diamètre

Le diamètre d'un tuba est généralement de deux à trois centimètres.

Plus le diamètre est grand, moins la respiration ne requiert d'effort car l'air circule plus facilement. En revanche, plus le diamètre est grand, plus l'effet de l'espace mort est important, donc moins la ventilation est efficace (si l'on expire dans le tuba).

Fixation

Le tuba se fixe généralement sur le masque du plongeur :

  • Il peut comporter une fente permettant d'y glisser la sangle du masque.
  • Il peut aussi comporter une pièce mobile comportant une fente, permettant d'y glisser la sangle du masque.
  • Lorsqu'il ne comporte ni fente intégrée, ni pièce mobile, le tuba peut être glissé sous la sangle du masque, qui devra alors être desserrée pour ne pas que le tube n'appuie trop fortement sur le crâne du plongeur. En revanche, dans cette configuration, le tuba est généralement très stable et ne tremble pas lors du déplacement.

Section du tube

La section du tube a généralement une forme circulaire. Il existe des tubas dont la section a une forme oblongue ou aplatie sur le côté intérieur, épousant alors plus confortablement la forme du visage. Cette forme est utile lorsque le tuba est porté sous la sangle du masque, contre le visage.

Soupape

Certains tubas sont équipés d'une soupape au niveau du coude, ce qui permet, lors du vidage du tuba après l'entrée d'eau (par exemple après une apnée) d'expulser l'eau plus facilement lorsque la tête est émergée et verticale.

En effet, l'eau s'écoule d'elle-même par l'orifice inférieur sans effort, et le souffle du plongeur ne doit plus contrer le poids de la colonne d'eau dans le tube.

Embout buccal

L'embout buccal peut être le prolongement du tube et du coupe, ou être une pièce distincte.

Il est généralement constitué d'une collerette qui se place entre la gencive et la lèvre, de part et d'autre de la mâchoire, et de deux ailettes à droite et à gauche, qui n'ont pas vocation à être mordues mais simplement maintenues entre les dents sans exercer de pression particulière.

Des embouts orthodontiques, adaptés à la dentition et la morphologie personnelle, peuvent être montés sur certains tubas.

Protection de l'orifice supérieur

Certains tubas sont munis d'une petite pièce de protection au niveau de l'orifice supérieur d'arrivée d'air. Selon les modèles, le dispositif peut avoir pour objectif de limiter l'entrée d'eau (éclaboussures dues au mouvement de nage ou à la houle) ou le protéger de l'entrée de matière bouchant le tuba (algues par exemples).

Protection des dents pour le hockey subaquatique

Les tubas de joueurs de hockey subaquatique disposent d'une pièce, souvent en forme de grillage, dont l'objectif est d'assurer la protection des dents contre les jets de palets, ainsi que les éventuels coups de crosse et mouvements violents accidentels.

Longueur maximale d'un tuba

La méconnaissance pratique de la plongée sous-marine ou le manque de connaissances théoriques en physique peut faire s'interroger sur la possibilité de l'utilisation d'un tuba très long pour descendre à des profondeurs plus importantes que lors de l'utilisation d'un tuba classique d'une vingtaine de centimètres, à la surface de l'eau : lire l'article sur la longueur maximale d'un tuba.

tuba.txt · Dernière modification: le 03/02/2020 à 15h28 par webmaster