Outils pour utilisateurs

Outils du site


recompression_therapeutique_par_immersion

Recompression thérapeutique par immersion

La recompression thérapeutique par immersion (ou RTI) est une technique de traitement des accidents de désaturation utilisée dans certains pays.

Elle consiste, dès la survenue des premiers symptômes, à réimmerger l'individu accidenté à une certaine profondeur pendant un certain temps, afin de diminuer la taille des bulles formées dans son organisme responsables de l'accident, et de les faire circuler jusqu'au filtre pulmonaire pour évacuation.

La technique a été inventée afin de permettre aux plongeurs en situation d'isolement (c'est-à-dire loin d'un caisson hyperbare) de pouvoir agir face à ces accidents. Elle est parfois surnommée “caisson du pauvre”.

Protocole général

Un certain nombre de protocoles existent, qui diffèrent par les temps et profondeurs de réimmersion considérés, ainsi que sur la mise en pratique opérationnelle.

Apparition des symptômes

Au retour d'une plongée, le plongeur constate l'apparition de symptômes évoquant un accident de décompression.

L'accidenté est alors ramené à bord, s'il n'y est pas déjà.

Premiers gestes

L'accidenté est hydraté avec de l'eau plate. Il est mis sous oxygène.

Diagnostic

Un bilan circonstanciel et vital est réalisé par le personnel sur place, éventuellement en communication avec un service médical distant (hôpital sur le continent, hôpital à bord d'un navire). La recompression thérapeutique par immersion ne peut être engagée que si aucune contre-indication n'apparaît. Ces conditions sont fixées dans chaque protocole.

Recompression

La victime est alors mise à l'eau et réimmergée par des plongeurs assistants, par exemple des moniteurs. Un treuil peut être utilisé en cas de besoin.

La victime est installée sur un fond peu profond, généralement entre 6 et 8 mètres.

La durée passée au fond peut être supérieure à une heure. Le gaz respiré est l'oxygène pur, ce qui place le plongeur en situation proche de l'hyperoxie.

La victime est surveillée par les plongeurs assistants, qui peuvent être en communication avec la surface par différents moyens (radio, plaquettes immergeables tractées par un bout).

Remontée

La remontée se fait généralement très lentement, en prenant quelques minutes par mètre d'ascension.

Protocoles existants

Plusieurs protocoles existent actuellement :

  • le protocole de Clipperton (île française située dans l'océan Pacifique),
  • le protocole de Tromelin (île française de l'océan Indien).

Références

Pour aller plus loin :

recompression_therapeutique_par_immersion.txt · Dernière modification: le 15/12/2019 à 11h34 de webmaster