Outils pour utilisateurs

Outils du site


nitrox

Nitrox

Le nitrox ​​​​(de l'anglais nitrogen-oxygen, “azote et oxygène”) (parfois surox, pour suroxygéné) est un mélange gazeux composé d'oxygène et d'azote, avec une proportion du premier gaz supérieure à 21%. Il est utilisé dans le cadre de plongée de loisir peu profondes (selon le pourcentage d'oxygène choisi).

La dénomination usuelle d'un mélange nitrox se donne en accolant les proportions d'oxygène et d'azote. Les nitrox les plus couramment utilisés sont :

  • nitrox 40/60 : 40% d'oxygène et 60% d'azote
  • nitrox 36/64 : 36% d'oxygène et 64% d'azote (connu sous le nom anglais de EAN36, pour “Enriched Air Nitrox”)
  • nitrox 32/68 : 32% d'oxygène et 68% d'azote (connu sous le nom de EAN32)

En France, la plongée au nitrox est soumise à la détention de la qualification plongeur nitrox lorsque le mélange contient un maximum de 40% d'oxygène, et de la qualification plongeur nitrox confirmé pour les nitrox contenant entre 40% et 100% d'oxygène (100% correspond à une plongée en respirant de l'oxygène pur).

Limitations

Limitations physiologiques

Respirer de l'oxygène à une pression partielle élevée n'est pas anodin : en effet, l'oxygène est toxique pour le corps humain à partir de certains seuils.

  • L'effet Paul Bert décrit la sensibilité du corps humain à une trop forte pression partielle en oxygène. Afin de diminuer le risque de crise d'hyperoxie, la référence de pression partielle admissible maximale souvent prise pour les calculs est de 1,6 bar.
  • L'effet Lorrain Smith décrit la sensibilité du corps humain à une trop longue exposition à une pression partielle en oxygène supérieure à la normale. Afin de diminuer le risque de crise d'hyperoxie, il faut limiter la durée de la plongée et éviter les plongées successives à répétition.

Calcul de la profondeur maximale

Soit x la proportion d'oxygène dans le mélange nitrox considéré. On souhaite éviter toute crise d'hyperoxie en imposant une pression partielle en oxygène maximale de 1,6 bar. Or la pression partielle Pi d'un gaz est égale à sa proportion multipliée par la pression absolue P : Pi = x x P soit une pression de P = Pi / x.

Si x = 32% (pour un nitrox 32/68), on obtient P = 1,6 / 0,32 = 5 bar soit 40 mètres de profondeur maximale.

Si x = 36% (pour un nitrox 36/64), on obtient P = 1,6 / 0,36 = 4,4 bar soit 34 mètres de profondeur maximale.

Si x = 40% (pour un nitrox 40/60), on obtient P = 1,6 / 0,40 = 4 bar soit 30 mètres de profondeur maximale.

Avantages

Les avantages de respirer ce gaz plutôt que de l'air sont les suivants :

Pendant la plongée :

Après la plongée :

  • Risque d’accident de décompression diminué
  • Intervalle de surface minimal diminué
  • Temps avant avion (“no fly time” sur les ordinateurs) diminué

Inconvénients

Les inconvénients de respirer ce gaz plutôt que de l'air sont les suivants :

Avant la plongée :

  • Mesure indispensable de la proportion d'oxygène dans le mélange avant chaque plongée
  • Équipement spécial (bouteille et détendeur adaptés éventuellement)

Pendant la plongée :

  • Profondeur limitée par la teneur en oxygène du mélange
  • Limiter le nombre de plongées successives dans la même journée
nitrox.txt · Dernière modification: le 06/12/2019 à 14h34 par webmaster