Outils pour utilisateurs

Outils du site


manœuvre_de_valsalva

Manœuvre de Valsalva

La manœuvre de Valsalva (ou parfois simplement Valsalva, tout court) est une manœuvre d'équilibrage des oreilles très connue des plongeurs.

Elle est utilisée lors de la descente, en plongée en scaphandre ou en apnée.

Technique

A la descente, dès l'apparition d'une sensation de gêne au niveau des oreilles (ou même avant), le plongeur pince son nez et tente de souffler par le même endroit en même temps.

Fonctionnement

A la descente, la pression absolue augmente. Cette pression s'applique sur l'ensemble du corps humain, notamment sur les parois des cavités d'air comme les voies aériennes (constitués entre autres des poumons, séparés de l'eau par le thorax) et l'oreille moyenne (séparée de l'eau dans le conduit auditif par le tympan). Ces deux cavités sont en communication par l'intermédiaire de la trompe d'Eustache. Les poumons étant une cavité déformable, leur volume diminue sous l'effet de l'augmentation de la pression (en apnée, ou jusqu'à une nouvelle respiration du plongeur en scaphandre) en suivant la loi de Boyle-Mariotte, et l'air qui s'y trouve se comprime. L'air comprimé à la nouvelle valeur de la pression absolue circule via la trompe d'Eustache jusque dans l'oreille moyenne. De part et d'autre du tympan, la pression est égale : le tympan est donc bien droit. Dans certains cas, en cas de rhume ou naturellement, il peut arriver que la trompe d'Eustache soit bouchée totalement ou partiellement. A la descente, l'air comprimé de façon croissante dans les poumons ne peut alors plus circuler (ou circule mal) jusque dans l'oreille moyenne. L'oreille moyenne devient donc une cavité fermée, de volume relativement fixe, donc de pression constante. L'augmentation de la pression absolue de l'eau à l'extérieur (dans le conduit auditif) entraîne donc une différence de pression de part et d'autre du tympan, qui se courbe vers l'intérieur de l'oreille moyenne sous l'effet de la pression croissante à l'extérieur. C'est cette flexion qui est responsable de la sensation de gêne puis de douleur du plongeur.

En bouchant le nez et en essayant de souffler par cet endroit, la manœuvre de Valsalva vise à augmenter légèrement la pression de l'air dans les voies aériennes, afin de forcer l'ouverture de la trompe d'Eustache. Une fois ouverte, l'air circule alors sans obstacle jusque dans l'oreille moyenne.

Il faut toutefois noter que l'air qui arrive dans l'oreille moyenne sera donc à une pression légèrement supérieure à la pression absolue, ce qui peut courber le tympan dans l'autre sens, vers l'extérieur.

Avantages et inconvénients

La manœuvre est facile d'utilisation. Elle est souvent une des premières que le plongeur apprend dans sa formation.

La manœuvre est assez brutale pour les tympans et peut les abîmer. En outre, elle nécessite l'utilisation d'une main qui n'est alors plus disponible à ce moment, par exemple pour gonfler le gilet de stabilisation et ralentir la descente.

En cas de rhume, elle peut ne pas être efficace, ou amener le plongeur à des vertiges alterno-bariques si une oreille passe mieux qu'une autre.

manœuvre_de_valsalva.txt · Dernière modification: le 22/12/2019 à 23h52 de webmaster