Outils pour utilisateurs

Outils du site


essoufflement

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
essoufflement [le 22/10/2019 à 12h38]
webmaster
essoufflement [le 15/11/2019 à 17h36] (Version actuelle)
Ligne 7: Ligne 7:
 ===== Mécanisme ===== ===== Mécanisme =====
  
-Le mécanisme principal est un cercle vicieux. A la descente, la pression absolue augmente, entraînant une augmentation de la pression du gaz respiré (air ou tout autre mélange gazeux) et notamment une augmentation de la pression partielle en dioxyde de carbone. A titre d'​exemple,​ à 40 mètres de profondeur, cette pression partielle est multipliée par 5 par rapport à la pression en surface.+==== Suite à un effort ====
  
-Dès lors, l'​augmentation de cette pression partielle en dioxyde de carbone à la suite d'un effort a des conséquences lourdes : le corps détecte ​cette forte pression partielle+Le mécanisme principal est un cercle vicieux. A la descente, la pression absolue augmente, entraînant une augmentation de la pression du gaz respiré ([[:air|]] ou tout autre [[:mélange gazeux|]]) et notamment une augmentation de la pression partielle en dioxyde de carbone. A titre d'​exemple,​ à 40 mètres de profondeur, cette pression partielle est multipliée par 5 par rapport à la pression en surface. 
 + 
 +Dès lors, l'​augmentation de cette pression partielle en dioxyde de carbone à la suite d'un effort a des conséquences lourdes : cette forte pression partielle ​est détectée par les [[:​chimiorécepteur|chimiorécepteurs]]. En réponse, le corps envoie un signal au diaphragme imposant : 
 + 
 +  * l'​augmentation de la fréquence respiratoire (la respiration est plus rapide), 
 +  * l'​augmentation du volume inspiratoire (le plongeur inspire un volume d'air plus important). 
 + 
 +En revanche, le plongeur n'est pas incité à expirer plus d'air. Cette ventilation permet moins efficacement à l'​organisme d'​évacuer le dioxyde de carbone produit par les muscles et organes. La pression partielle en dioxyde de carbone dans le sang augmente. Cette augmentation est détectée par les chimiorécepteurs. Le corps réagit de la même façon que précédemment : c'est un mécanisme en cercle vicieux. 
 + 
 +Ce déséquilibre constant entre le volume d'air inspiré et le volume d'air expiré entraîne un déplacement de la respiration dans la partie supérieure du [[:​spirogramme|]] : le plongeur respire en haletant de petites quantités d'air, poumons presque pleins. 
 + 
 +==== Autres raisons possibles menant à un essoufflement ====
  
 En surface, la ventilation est passive, elle se fait presque sans effort. Le diaphragme s'​abaisse (par réflexe ou volontairement),​ agrandissant ainsi l'​espace occupé par les poumons, y créant une dépression qui aspire l'air dans les deux cavités. L'​expiration se fait sans effort, par relâchement du diaphragme vers la position haute. En plongée, une petite résistance peut exister dans le détendeur à l'​inspiration (au début de l'​inspiration,​ il faut créer une petite dépression dans l'​embout pour mettre en œuvre la détente par le deuxième et le premier étage) et à l'​expiration (selon la qualité des soupapes d'​expiration,​ au niveau des moustaches) : on dit que la respiration devient active. En surface, la ventilation est passive, elle se fait presque sans effort. Le diaphragme s'​abaisse (par réflexe ou volontairement),​ agrandissant ainsi l'​espace occupé par les poumons, y créant une dépression qui aspire l'air dans les deux cavités. L'​expiration se fait sans effort, par relâchement du diaphragme vers la position haute. En plongée, une petite résistance peut exister dans le détendeur à l'​inspiration (au début de l'​inspiration,​ il faut créer une petite dépression dans l'​embout pour mettre en œuvre la détente par le deuxième et le premier étage) et à l'​expiration (selon la qualité des soupapes d'​expiration,​ au niveau des moustaches) : on dit que la respiration devient active.
  
-Par ailleurs, l'​augmentation de la pression du gaz respiré est à l'​origine de l'​augmentation de sa masse volumique (le gaz est plus lourd) et de sa viscosité (le gaz est plus visqueux). Sa circulation dans les [[:voies aériennes|]] en est ralentie, et la respiration en est alors plus difficile.+Par ailleurs, l'​augmentation de la pression du gaz respiré est à l'​origine de l'​augmentation de sa masse volumique (le gaz est plus lourd) et de sa viscosité (le gaz est plus visqueux). Sa circulation dans les [[:voies_aeriennes|voies aériennes]] en est ralentie, et la respiration en est alors plus difficile.
  
 ===== Symptômes ===== ===== Symptômes =====
essoufflement.txt · Dernière modification: le 15/11/2019 à 17h36 (modification externe)