Outils pour utilisateurs

Outils du site


echange_d_embout

Échange d'embout

L'échange d'embout (ou partage d'embout) est une situation dans laquelle un plongeur en situation de panne d'air et un coéquipier respirent sur un même détendeur alternativement. Cette situation peut se produire lorsqu'une panne d'air intervient alors que le plongeur assistant ne dispose pas d'un détendeur de secours (lire le matériel obligatoire du plongeur).

Protocole

Le protocole usuel est le suivant :

  1. Le plongeur victime d'une panne d'air fait le signe dédié à son coéquipier.
  2. Le plongeur assistant prend une inspiration, retire son détendeur principal de sa bouche (il est alors en apnée) et le tend au plongeur assisté.
  3. Le plongeur assisté introduit ce détendeur dans sa bouche, le fait fuser pour en chasser l'eau, et y respire plusieurs fois.
  4. Pendant que le plongeur assisté reprend ses esprits et se calme, le plongeur assistant le saisit par la bretelle de son gilet.
  5. Le plongeur assisté retire le détendeur de sa bouche (il est alors en apnée) et le tend au plongeur assistant.
  6. Le plongeur assistant respire deux fois et tend le détendeur au plongeur assisté.
  7. Le plongeur assisté respire trois fois et tend le détendeur au plongeur assistant.
  8. Lorsque la situation est sous contrôle (personne ne panique, l'échange d'embout se fait calmement), le plongeur assistant engage une remontée assistée (en gonflant son gilet, pas celui du plongeur assisté).
  9. Pendant la remontée, chaque plongeur respire alternativement sur le détendeur, trois fois de suite pour le plongeur assisté, et deux fois de suite pour le plongeur assistant (3 respirations, 2 respirations, 3 respirations, 2 respirations, etc.)
  10. La remontée se fait à la vitesse préconisée par le moyen de décompression des plongeurs (souvent l'ordinateur de plongée).
  11. Sécurité : lorsqu'il se trouve en apnée, chaque plongeur doit penser à expirer légèrement pour ne pas être victime d'une surpression pulmonaire engendrée par la remontée.

Si le plongeur assistant dispose d'une réserve d'air suffisante (une réserve de 50 bars) lors de l'arrivée au premier palier de décompression, il peut être envisagé de respecter les paliers indiqués par l'ordinateur avant de faire surface.

Si le plongeur assistant dispose de très peu d'air dans sa bouteille (par exemple, s'il était proche des 50 bars lors de l'intervention, situation à laquelle s'ajoute la respiration de deux plongeurs, possiblement un peu perturbés donc de grande consommation), il est préférable de faire surface, utiliser le reste de l'air dans la bouteille pour garantir un bon gonflage du gilet du plongeur assistant en surface, afin d'être capable de maintenir les deux plongeurs la tête hors de l'eau (même si en théorie, la remontée a permis à l'air situé dans les deux gilets de se dilater, une erreur de dégonflage du gilet trop violent pourrait mettre en danger les deux plongeurs).

Enseignement

Lepartage d'embout est enseigné dès le niveau 1.

echange_d_embout.txt · Dernière modification: le 22/01/2020 à 11h12 de webmaster