Outils pour utilisateurs

Outils du site


debit_continu

Débit continu

Le débit continu du détendeur est un phénomène accidentel lié à un dysfonctionnement du matériel par temps froid ou par usure des pièces, pendant lequel le deuxième étage du détendeur ne délivre plus de l'air (ou du mélange gazeux) par intermittence à la demande du plongeur, mais au contraire en fusant sans arrêt et souvent à un débit élevé.

Le phénomène de débit continu est dangereux, pouvant très rapidement aboutir à une panne d'air chez le plongeur concerné si rien n'est fait.

Mécanisme

Le débit continu peut intervenir en cas de givrage du détendeur.

Facteurs favorisants et prévention

La plongée en eau froide ou par temps froid est le principal facteur favorisant : plongée en hiver, passage sous la thermocline, plongée sous glace, plongée en lac de montagne.

Les réglages de détendeur ayant pour objectif d'augmenter le confort inspiratoire en augmentant le débit disponible à l'inspiration ont tendance à favoriser l'apparition du phénomène.

Dans ces circonstances, il faut :

Avant la plongée

  • éventuellement, revoir les caractéristiques de la plongée : profondeur maximale (passage de la thermocline), durée, etc.
  • bien prévenir l'ensemble des plongeurs des risques, des gestes de prévention et de la conduite à tenir en cas de survenue du phénomène chez soi ou chez un membre de la palanquée,
  • utiliser si possible un détendeur adapté à l'eau froide (différentes technologies “spéciales pour eau froide” existent chez les constructeurs),
  • augmenter la convention de pression minimale dans la fin de bouteille en fin de plongée (au retour sur le bateau ou sur le bord),
  • si possible, monter le direct system du gilet sur un premier étage différent de celui portant le détendeur principal (bouteille à deux sorties),
  • dans ce cas, ne pas monter le direct system seul sur un deuxième premier étage, mais y ajouter le détendeur de secours, car si un problème technique intervenait sur ce deuxième premier étage, la pression augmenterait à sa sortie (dans le flexible) jusqu'à gonfler le gilet sans arrêt, sans qu'il n'y ait deuxième étage de détendeur en débit continu pour protéger le gilet.

Pendant la plongée

  • rester groupés,
  • éviter tout effort,
  • éviter le travail des remontées assistées, ou plus généralement le gonflage important et brusque des gilets stabilisateurs,
  • éviter de gonfler le gilet au même moment que l'on respire sur son détendeur (si les deux sont montés sur le même premier étage),
  • ne pas faire chuter la pression dans la bouteille à un niveau proche de la réserve.

Risques

La mise en débit continu d'un détendeur se fait généralement à un débit élevé. Elle peut vider une bouteille en quelques minutes.

Au-delà de l'évidente panne d'air à laquelle fait alors face le plongeur, le gilet stabilisateur ne peut plus être gonflé mais seulement dégonflé, ce qui est dangereux s'il est purgé trop fortement pendant la remontée, car le plongeur assisté alourdirait alors le couple assistant-assisté et serait tenté de compenser avec un effort de palmage pour ne pas les faire redescendre.

Par ailleurs, suite à l'assistance d'un autre plongeur qui présenterait son détendeur de secours, le fait de respirer à deux sur une bouteille (éventuellement sur un seul premier étage si la bouteille n'est pas dotée de deux sorties indépendantes) multiplie le risque de givrage chez le plongeur assistant, dont le premier étage est doublement sollicité dans une eau toujours aussi froide.

Enfin, un plongeur dont le détendeur est en débit continu n'est plus en mesure d'assister un autre plongeur. Tout suraccident dans la palanquée serait alors dramatique.

Conduite à tenir

Si un détendeur se met en débit continu, il faut :

Pour le plongeur concerné

  • ne surtout pas paniquer, même si beaucoup de grosses bulles empêchent de voir distinctement l'environnement et la palanquée,
  • continuer de respirer le plus normalement possible sur ce détendeur,
  • éventuellement, saisir son détendeur de secours (octopus) pour respirer dessus,
  • se diriger vers le plongeur de la palanquée le plus proche et faire le signe de panne d'air.

Pour les autres plongeurs de la palanquée

  • si l'on détecte la situation chez un autre plongeur (grosses bulles en continu), s'en rapprocher rapidement,
  • présenter son détendeur de secours,
  • entamer une remontée assistée sans délai en prévenant les autres plongeurs de la palanquée,
  • une fois que le plongeur en difficulté a notre détendeur de secours en bouche, indiquer à un autre plongeur expérimenté de fermer le robinet de la bouteille qui fuit.
debit_continu.txt · Dernière modification: le 22/12/2019 à 22h30 par webmaster