Outils pour utilisateurs

Outils du site


circulation_sanguine

Circulation sanguine

La circulation sanguine est le circuit emprunté par le sang dans le corps humain.

On divise la circulation en deux parties : la petite circulation joint le cœur aux poumons, et la grande circulation joint le cœur au reste de l'organisme (muscles, organes).

Mécanisme général

Vaisseaux sanguins

Les artères transportent le sang depuis le cœur vers les organes. Dans l'ordre, elles se divisent progressivement en ramifications de diamètres inférieurs, en artérioles puis en capillaires.

Au niveau des organes, irrigués par les capillaires, les échanges gazeux ont lieu : par exemple, l'oxygène quitte le sang pour alimenter les organes et le dioxyde de carbone quitte les organes pour entrer dans le sang. (De plus, des éventuels échanges d'azote peuvent avoir lieu, dont le sens dépend de l'état de tissus considéré et du sang : sous-saturation ou sursaturation.)

Le retour du sang vers le cœur se fait d'abord par les capillaires, qui voient leur diamètre augmenter progressivement en se joignant ensemble pour donner naissance à des veinules puis des veines. Les veines transportent le sang vers le cœur. Une particularité du réseau veineux est dû à la présence de clapets anti-retours, empêchant le sang de circuler dans l'autre sens.

Étapes de la circulation sanguine

La circulation sanguine permet d'acheminer l'oxygène aux muscles et organes, et les décharger en dioxyde de carbone. Elle se décompose en trois étapes :

  • l'étape alvéolaire est l'étape des échanges gazeux dans les poumons,
  • l'étape de circulation est l'étape pendant laquelle les gaz sont transportés dans le sang,
  • l'étape tissulaire est l'étape des échanges gazeux dans les tissus.

Échanges gazeux : sang rouge et sang bleu

Le sang oxygéné (dit “sang rouge”, ou “sang hématosé”) est le sang arrivant des poumons, qui y a déchargé son dioxyde de carbone et y a emmagasiné de l'oxygène.

Il entre dans le cœur via la veine pulmonaire par l'oreillette gauche puis le ventricule gauche lors de la diastole, puis, lors de la systole, en est chassé via l'artère aorte pour être distribué vers les organes.

Le sang non-oxygéné (dit “sang bleu”) est le sang arrivant des organes et muscles, qui y a livré de l'oxygène et y a emmagasiné du dioxyde de carbone.

Il entre dans le cœur via la veine cave par l'oreillette droite puis le ventricule droit lors de la diastole, puis, lors de la systole, en est chassé via l'artère pulmonaire pour être envoyé vers les poumons.

Régulation

Capteurs

Différents paramètres de la circulation sanguine peuvent être détectés par l'organisme :

  • Les barorécepteurs sont des capteurs de pression situés sur le sinus carotidien, la crosse aortique et l'oreillette droite.
  • Les volorécepteurs sont des capteurs sensibles à une modification du volume sanguin, situés dans les oreillettes et la circulation pulmonaire.
  • Les chimiorécepteurs (ou chémorécepteurs) sont des capteurs sensibles à certaines substances chimiques (notamment le dioxyde de carbone), situés dans le bulbe rachidien et les corpuscules carotidiens et aortiques.
  • Les osmorécepteurs sont des capteurs sensibles à une modification de la pression osmotique de certaines substances, situés dans l'hypotalamus.

L'information de ces modifications est envoyée au système nerveux, qui coordonne la réponse de l'organisme pour régulation.

Direction prise par le sang

En fonction de l'état du corps humain et de son activité, le sang sera dirigé en priorité vers des parties spécifiques. (Néanmoins, le sang ne quitte jamais totalement une zone.)

  • En cas d'effort, le sang est dirigé vers les muscles qui travaillent.
  • En cas de digestion, le sang est dirigé vers le tube digestif.
  • En cas de froid, le sang quitte la périphérie du corps (vasoconstriction des vaisseaux périphériques).
  • En cas de chaleur, le sang est dirigé vers la périphérie (vasodilatation des vaisseaux périphériques).

L'entraînement physique permet d'augmenter la fréquence cardiaque et le volume pompé par le cœur à chaque battement (amplitude). De plus, il permet de renforcer l'irrigation des muscles considérés.

circulation_sanguine.txt · Dernière modification: le 15/11/2019 à 17h36 (modification externe)