Outils pour utilisateurs

Outils du site


barotraumatisme_de_l_oreille

Barotraumatisme de l'oreille

Le barotraumatisme de l'oreille est une affection de l'oreille par déformation du tympan due à une différence entre la pression absolue et la pression dans l'oreille moyenne. Le plongeur commence par ressentir une gêne croissante au niveau de l'oreille jusqu'à la douleur.

Le terme barotraumatisme désigne un accident de plongée liée à la modification de la pression absolue, et se décline à toutes les cavités d'air de l'organisme.

Mécanisme

A la descente, la pression absolue augmente. L'ensemble du corps humain subit cette pression, notamment les cavités d'air comme les poumons et les voies aériennes. A la descente, l'augmentation de la pression ambiante à l'extérieur du corps se répercute sur le thorax en comprimant l'air qui est stocké dans les poumons. L'oreille moyenne est une cavité aussi, dont la frontière la plus proche du milieu extérieur est le tympan. Cette cavité d'air est reliée aux voies aériennes par l'intermédiaire de la trompe d'Eustache, un fin canal naturellement ouvert, dont l'ouverture peut être activée par l'action des muscles péristaphyllins. Contrairement aux poumons, la cavité d'air de l'oreille moyenne est de volume fixe. L'augmentation de la pression dans les poumons se répercute dans l'oreille moyenne par circulation de l'air via cette trompe d'Eustache.

En cas de rhume, la trompe d'Eustache peut être obstruée par des sécrétions. L'oreille moyenne devient alors une cavité close, ne communiquant plus avec les poumons. L'augmentation de la pression ambiante à l'extérieur du corps ne s'y répercute plus. Il se crée alors une différence de pression entre l'oreille moyenne et l'extérieur, séparés par le tympan. Celui-ci est alors soumis à une force qui le déforme en le courbant vers l'intérieur.

Symptômes

Le plongeur commence par ressentir une très légère gêne. Si aucune manœuvre d'équilibrage n'est effectuée, ou si la manœuvre est rendue inefficace par un rhume (par exemple), la gêne se transforme au fur et à mesure de la descente en douleur croissante, jusqu'à être extrêmement douloureux.

Le plongeur peut ressentir un crépitement dans l'oreille, éventuellement accompagné d'une sensation de froid.

Le plongeur peut ressentir des vertiges, soit en raison de la douleur, soit en raison d'une différence de pression entre les deux oreilles moyennes (vertiges alterno-bariques).

Si la douleur augmente encore, par exemple en cas de rupture du tympan, le plongeur peut être victime d'une perte de connaissance par syncope.

Au retour en surface, si le tympan est percé et que le plongeur tente de pratiquer la manœuvre de Valsalva, il peut entendre son oreille siffler.

Conduite à tenir

A la descente, dès l'apparition d'une gêne, avant la douleur, il faut pratiquer une manœuvre d'équilibrage, préférentiellement les moins brutales d'abord (déglutir par exemple).

Facteurs favorisants et prévention

Facteurs favorisantsPrévention
Un rhumeNe pas plonger enrhumé
Une manœuvre d'équilibrage trop tardiveNe jamais forcer, ne pas attendre la douleur pour équilibrer.
Si l'oreille ne passe pas, remonter légèrement. Ne pas avoir peur de gêner la palanquée en demandant de remonter. En effet, une fois la douleur présente, plus la descente continue, plus il sera difficile d'équilibrer.
Une descente tête en basDescendre tête en haut
Une cagoule trop serréeChoisir une cagoule à sa taille
L'utilisation d'un décongestionnant nasalNe pas utiliser de décongestionnant avant la plongée.
Tenter de se rincer le nez à l'eau de mer (mais cela est désagréable).


barotraumatisme_de_l_oreille.txt · Dernière modification: le 22/12/2019 à 23h32 de webmaster