Outils pour utilisateurs

Outils du site


altitude_apres_la_plongee

Altitude après la plongée

Afin de diminuer les risques d'accident de décompression après une plongée, il est indispensable d'observer un certain délai avant de monter en altitude (en montagne, par exemple) (tout comme il faut observer un délai avant de prendre l'avion).

En effet, la pression absolue diminue avec l'altitude (elle diminue en suivant une loi de puissance : à 500 mètres, la pression a diminué de 6%, à 1000 mètres de 11%, à à 1500 mètres de 17%, à 2000 mètres de 22%, etc.). Un plongeur qui irait en montagne immédiatement après sa dernière plongée soumettrait son corps à une faible pression partielle en azote (via l'air respiré), et assez brutalement (voiture, train, voire même télécabine) : cet acte est analogue à une nouvelle remontée car la désaturation des tissus et liquides de son corps (qui n'est pas terminée) s'accélère alors et risque de former des bulles dans l'organisme.

Lorsque l'on revient chez soi après une plongée, il convient donc d'être attentif à la route que l'on prend, en évitant les éventuels cols de montagne d'altitudes élevées.

Délais à respecter

Le délai à respecter diffère selon les sources.

Ordinateurs de plongée

Les ordinateurs indiquent généralement un décompte du temps d'interdiction de vol (“no fly time”), mais rarement un décompte du temps d'interdiction d'altitude. La notice précise néanmoins souvent que le temps d'interdiction de vol est valable aussi pour la montée en altitude.

Tables

Recommandations d'organismes

altitude_apres_la_plongee.txt · Dernière modification: le 15/11/2019 à 17h36 (modification externe)