Retour vers le menu du niveau 4

La plongée par temps froid, que ce soit en hiver ou dans des eaux froides de lac de montagne, requiert une attention toute particulière. Cette page se veut une synthèse des éléments indispensables à prendre en compte.

Avant la plongée

  • Planification : Dans la planification, prévoir un temps de plongée court et une profondeur limitée, afin de limiter les paliers et donc le temps passé dans l’eau. Se renseigner sur la profondeur de la thermocline, et l’éviter éventuellement.
  • Etat physique : Annuler la plongée si l’on est fatigué (manque de sommeil, consommation d’alcool la veille)
  • Alimentation : S’alimenter convenablement (sucres lents) la veille et au réveil (petit-déjeuner complet)
  • Habillement : Gréer les scaphandres avant d’enfiler les combinaisons. Bien se couvrir pendant le trajet en bateau ou sur le bord, par exemple à l’aide d’un coupe-vent, d’une écharpe, d’un bonnet au-dessus de la combinaison. Envisager de porter une combinaison plus épaisse (combinaison 7 mm, sous-combinaison, top en lycra ou néoprène, shorty, voire combinaison étanche) et mettre la cagoule.

Pendant la plongée

  • Surveiller sa consommation d’air
  • Etre attentif au givrage des détendeurs, notamment en évitant de solliciter trop fortement le premier étage : éviter les exercices de panne d’air si le détendeur et l’octopus utilisés sont montés sur le même premier étage, éviter de gonfler le gilet trop violemment ou de respirer en même temps. Eviter les déplacements brusques du deuxième étage.

Après la plongée

  • Habillement : Retirer les combinaisons après la plongée et se changer pour s’habiller chaudement.
  • Alimentation : Boire une boisson chaude (café, thé) non-alcoolisée

Précautions en cas de plongée par temps froid (N4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.